Sur la trace des Cottenoire en France

Première partie: Bourges – entre 1600 et 1675

L’origine de notre ancêtre qui a signé Anthoyne Cottenoyre lors de son mariage au Cap-de-la-Madeleine en 1682 à Madeleine Provencher demeure toujours une énigme.

C’est Floriane Cotnoir, membre de notre association de longue date, qui nous a mis sur la piste de plusieurs personnes dont le patronyme est Cottenoire et ayant vécu dans la commune de Bourges au 17ème siècle.

Bourges est une situé au centre de la France dans le département du Cher.

Via les bases de données françaises BIGENET.FR et FILAE.COM j’ai pu identifier spécifiquement 24 personnes portant ce patronyme ou ayant un lien avec celui-ci et ayant vécu à Bourges entre 1612 et 1675.
J’ai également consulté les registre de l’état civil pour la commune de Bourges qui ont été microfilmés et qui sont disponibles en ligne.


LES NAISSANCES

Les premiers documents concernent  la famille de Jehan Cottenoire et de Pétronelle De Laporte. Leur fils, Jehan a été baptisé en l’église Saint-Pierre-le-Guillard le 20 juin 1616. Sa marraine est Loise Delaporte.
C’est le seul acte de baptême que j’ai retracé à ce jour.

Jehan Cottenoire – 20 juin 1616

Ce couple a eu 3 autres enfants également baptisés à Saint-Pierre-le-Guillard
1) Marye Cottenoire – baptisée le 2 février 1615
2) Guillemette Cottenoire – baptisée le 11 août 1618
3) Marye Cottenoir – baptisée le 16 janvier  1621
 
Il y a également à cette époque une certaine Jacquette Cottenoire, fille de Mathieu Cottenoire et de Marie Berthelot, baptisée le 25 août 1612 toujours en l’église  de Saint-Pierre-le-Guillard

LES MARIAGES

En poursuivant mes recherches dans les registres de l’état civil à Bourges j’ai pu repérer deux actes de mariage.

Le premier est celui de Guillemette Cottenoire et de François Bourguignon dont le mariage a été « solemnisé » le 25 février 1648 dans la paroisse de Saint-Médard à Bourges.

Le second est celui de Marie Cottenoire et de Jean Labbé en date du 4 juillet 1645, en l’église de Saint-Pierre le Puellier à Bourges.

Un troisième mariage  est porté au registre de l’état civil – celui de Marie Cottenoire et de Marcel Harbelot le 16 janvier 1644, à Saint-Pierre-le-Guillard.
À noter que cette Marie Cottenoire est la fille de Claude Cottenoire (décédé avant 1644) et de Marguerite Delajin et non l’une des filles de Jehan Cottenoire.

AUTRES MENTIONS DU PATRONYME COTTENOIRE À BOURGES

A) Jehanne Cottenoire

Mère de Claude Ragu (14/01/1637) et mariée à Jehan Ragu.

Elle est également la mère d’Anne Nicolas épouse de Louys Jacquet (13/01/1640)
Jehanne est inscrite comme étant veuve d’Antoine Nicolas, le père d’Anne.

B) Catherine Cottenoire

Épouse de François Breffy

Mère de Marguerite Breffy (29/01/1674), d’Anne Breffy (27/03/1675) et de Estienne Breffy – marié à Jeanne Gaillard le 13/07/86 à Bourges.

Catherine Cottenoir, veuve de François Breffy, est décédée le 27/12/1726

C) Marie Cottenoire

Mère d’Anne Aubelot mariée à Pierre Duchesne (04/03/1680) à Bourges

CONCLUSION

Ce sont là les premières traces de l’existence en France au 17ème siècle d’individus pouvant avoir eu un lien de parenté quelconque avec notre ancêtre Anthoyne Cottenoyre.

Dans la seconde partie de ce commentaire nous examinerons une autre avenue d’exploration qui nous a encore une fois été révélée par Floriane Cotnoir que nous tenons à remercier vivement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s