Vive les archives !

Je butinais bien tranquillement sur le blog de Jean Provencher intitulé « Les Quatre Saisons« .

Ce site fort intéressant est animé par l’historien et écrivain Jean Provencher. Ce dernier est également un descendant de Sébastien Provencher (1634-????) et de Marguerite Manchon (1637-1688).
Ils sont les parents de Marguerite Provencher (1665-1739), qui a épousé à l’âge de 18ans, en 1682 un certain Anthoyne Cottenoyre (ca. 1657-1731). De cette union sont nés tous les individus associés au nom Cotnoir / Cottenoir ou Préville d’Amérique.

J’ai été intrigué par un article publié en 2015 intitulé « Et vive les archives » dont je vous recommande fortement la lecture.

Ma curiosité a été, en premier lieu, attirée par une signature nettement visible sur ce document, soit celle de notre ancêtre à toutes et à tous : Anthoyne Cottenoyre.

Je me suis alors mis à essayer de déchiffrer les divers noms apparaissant sur cette copie de l’acte de mariage de Sébastien Provencher fils et de Marie-Anne Massé passé devant le notaire Séverin Anneau le 22 août 1694.

_____________________________________________________________________________



Les 9 premières lignes du document énumèrent des personnes en présence desquelles est rédigé cet acte de mariage. Les noms de Anthoyne Cottenoyre, beau-frère du mariée et de Marguerite Provencher, sa femme, y sont mentionnés.
Par la suite on peut déchiffrer les noms des signataires au document ou encore la référence, par un X ou un O, des noms de ceux et celles dont le nom fait suite à la mention « marque de » (pour ceux et celles qui ne savaient pas signer).

Il convient de souligner que les deux familles – Provencher et Massé sont intimement liées l’une à l’autre:

  • le frère de Sébastien Provencher, Louis, est déjà marié à Simonne Massé, la soeur de Marie-Anne Massé, sa future épouse.
  • par ailleurs, les parents de ces deux couples se sont déjà mariés, l’un et l’autre en secondes noces, le 14 mai 1691.
  • Donc le deux fils Provencher et les deux filles Massé sont aussi respectivement les deux gendres et les deux belles-filles de Sébastien Massé (père) et de Marie-Anne Massé (mère).

_________________________________________________________________________

Examinons maintenant ce que laisse deviner ce document à partir de la neuvième ligne:

  • X marque de Sébastien Provencher – le marié
  • O marque de Marie-Anne Massé, la mariée
  • X marque de Sébastien Provencher, père du marié
  • X marque de Catherine Guillet, mère de la mariée
  • Signature de Louis Provencher, frère du marié
  • X marque de Jean-François Provencher, frère du marié
  • Signature de Aubin Maudou, beau-frère du marié et époux de Marie-Magdeleine Provencher
  • X marque de Marie-Magdeleine Provencher, soeur du marié et épouse de Aubin Maudou
  • Signature de Anthoyne Cottenoyre, beau-frère du marié et époux de Marguerite Provencher, soeur du marié
  • Signature illisible
  • Louys Massé, frère de la mariée. Il épousera Catherine Provencher en 1702
  • X marque de Catherine Massé, soeur de la mariée. Elle épousera Louis Massé en 1702.
  • Marque de Guillaume + nom de famille illisible (possiblement Caouette)
  • Marque de + nom illisible
  • Marque de Marie & … qui ont …..

Et vives les archives… encore davantage!

Puisque que nous étions dans la région de Trois-Rivières et du Cap-de-la-Madeleine j’ai eu la curiosité d’interroger via le site internet de la BANQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec) les archives du district judiciaire de cette région.
À ma grande surprise voici que je découvre que les actes notariés de celui qui a rédigé le contrat de mariage d’Anthoyne Cottenoire et de Marguerite Provencher le 27 avril 1682 sont disponibles. Tous les documents rédigés par Jean Cusson de 1666 1700 ont été microfilmés et peuvent être consultés sur le site de la BANQ.

Lors d’un précédent article je vous ai déjà présenté ce personnage:
(Anthoyne Cottenoyrre. Qui es-tu donc ? (29 mars 2015)

Jean Cusson, est à la fois  cultivateur, procureur fiscal, greffier, notaire royal et en fin de carrière procureur du roi intérimaire. Il exerça le notariat du Cap de 1669 à 1687, puis de 1687 à 1700 dans la seigneurie de Champlain.
Non seulement pouvons-nous disposer d’une reproduction fidèle du document original de 1682 que vous pouvez consulter ci-dessous mais nous disposons également d’une transcription dactylographiée du texte original. (Les « pattes de mouche » de Jean Cusson sont difficiles à déchiffer.)

Le document original comprend 7 pages. Les pages 1 et 7 sont reproduites ci-dessous.


Page 1 du contrat de mariage entre Anthoyne Cottenoire et Marguerite Provencher rédigé par le notaire Jean Cusson le 27 avril 1682

Page 7 du contrat de mariage entre Anthoyne Cottenoire et Marguerite Provencher rédigé par le notaire Jean Cusson le 27 avril 1682

Transcription du contrat de mariage entre Anthoyne Cottenoire et Marguerite Provencher rédigé par le notaire Jean Cusson le 27 avril 1682.

Transcription du contrat de mariage entre Anthoyne Cottenoire et Marguerite Provencher rédigé par le notaire Jean Cusson le 27 avril 1682.


Jacques Cotnoir
Saint-Donat – 08 janvier 2022

N’hésitez pas à me transmettre vos commentaires… votre appréciation.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s